STEPHANE TRAVERT 2017

Candidat aux élections législatives
3ème circonscription de la Manche

Crédit photo G. Ulrici

Pouvoir d’achat

  • Suppression progressive d’ici 2020 de la taxe d’habitation pour 80% des ménages
  • Augmentation du minimum vieillesse et de l’allocation adulte handicapé (AAH) de 100€ par mois
  • Tous les salariés au SMIC qui bénéficient actuellement de la prime d’activité toucheront l’équivalent d’un 13ème mois, soit 100€ net/mois en plus

Santé

  • Prise en charge à 100% des lunettes, prothèses auditives et dentaires
  • Doublement du nombre des maisons de santé
  • Développement de la prévention en milieu scolaire par le recours aux étudiants en médecine
  • Le numerus clausus sera revu et le nombre de praticiens sera adapté aux besoins des territoires qui se désertifient sur le plan médical

Solidarité

  • Création d’un « droit  aux allocations chômage » pour tous, y compris pour les artisans, commerçants et agriculteurs
  • Versement unique chaque mois pour le RSA, les APL, les prestations sociales
  • Nous ne toucherons pas à l’âge de départ à la retraite, ni au niveau des pensions, mais nous réformerons notre système de retraite pour mettre fin aux injustices. Chaque euro cotisé donnera les mêmes droits pour tous

Développement économique

  • Suppression du RSI (Régime social des indépendants)
  • Lancement d’un plan d’investissement de 50 milliards pour soutenir la transition écologique, la révolution numérique, la rénovation urbaine et les services publics
  • Création d’un fonds pour l’innovation de 10 milliards d’€ pour soutenir les industries du futur
  • Baisse de l’impôt sur les sociétés de 33 à 25% pour rejoindre la moyenne européenne
  • Rétablissement des exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires
  • Les principes de durée du temps de travail, d’égalité professionnelle et de salaire minimum resteront dans la loi. Ils pourront être négociés au plus près des réalités des entreprises par accords majoritaires ou par référendum d’entreprise
  • Lancement d’un grand plan de valorisation de l’apprentissage en lien avec les branches professionnelles

agriculture, pêche et aquaculture

  • Un objectif prioritaire : vivre de son travail plutôt que des aides publiques
  • Arrêt des sur-transpositions règlementaires, simplification du droit partout où cela est possible
  • Mise en place d’un droit à l’erreur pour tous.
  • Lancement d’un plan de compétitivité de 5 milliards d’euros pour l’agriculture
  • Renforcement des Organisations de Producteurs pour rééquilibrer les négociations commerciales et ainsi obtenir « des prix justes et équitables ». Si nécessaire, une nouvelle Loi de Modernisation de l’Economie pourra être examinée
  • Au niveau européen, nous négocierons avec nos partenaires un assouplissement du droit de la concurrence pour obtenir de vraies régulations et une protection de nos productions agricoles et aquacoles

Education et Formation

  • Priorité donnée à l’école primaire notamment par le dédoublement des classes de CP-CE1 en zones REP
  • Revalorisation du salaire des enseignants en zones REP de 3000€ par an
  • Création de 80.000 places de logement pour les jeunes
  • Développement de la formation professionnelle et de l’apprentissage
  • Formation d’un million de jeunes et d’un million de demandeurs d’emploi pour leur redonner des perspectives d’avenir

Culture et jeunesse

  • Création d’un «Pass culture» qui permettra à chaque Français de 18 ans d’effectuer 500 euros de dépenses culturelles (cinéma, théâtre, livres…)
  • Maintien du budget national de la culture